30/06/2003

ma ville

je veux partir loin d'ici, loin de cette ville. j'en ai la nausée.
 
j'en ai mare de me faire agressé sans raison, indigné de ces gens trop pressé qui font semblent de ne pas se voire, écoeuré par cette indifférence des gens dans le métro,
dégouté par l'intolérance qui consume cette ville.

serait-il utopique de croire dans un monde ou l'on puissent vivre en harmonie avec les autres ?
 
demain, je quitte cette ville qui pue l'indifférence.
 


20:32 Écrit par Mc | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

tu parles d'une idée ... ...et aujourd'hui ... où es-tu?

Écrit par : jimich | 02/07/2003

zen rien ne vaut les plages de galets ;)

Écrit par : marie | 02/07/2003

l'herbe est-elle plus verte chez les voisins?? Ben moi suis ds une campagne où y a rien, je viens de bxl et me suis installé au milieu de nulle part, raison boulot. Résultat: le calme, les vaches, les mouches, la campagne et les gens sympas. Bémol: pas de ciné avant 40 kms (et que des grosses prods), pas de musées, peu de gens "psychologiquement" décalés et marrant, etc... Faut trouver ses joies à l'endroit opù on se trouve, mec!

Écrit par : brusher | 03/07/2003

Recentre le problème... J'ai cru ça longtemps aussi, je suis partie de partout et ai finalement choisi une ville qui m'a séduite pour ses pierres... Les gens sont pareils partout : ils répondront à ton sourire, pas à ton mépris... Fais circuler ton sourire, noue toi-même le contact, car c'est ton point de vue qui crée ton monde : il sera donc le même, n'importe où, si toi tu ne le fais pas bouger ! Bonne chance !

Écrit par : Odile | 18/07/2004

Les commentaires sont fermés.